Attractions touristiques des régions des Grands Ponts et de l’Agneby Tiassa

La région des Grands-Ponts

Le parc Sogon en Côte d'Ivoire
le parc de Sogon

La région des Grands Ponts s’étend sur une superficie de 5.502 km² et compte une population estimée à 336.002 habitants (1998). La région des Grands Ponts est délimitée au nord, par la Région de l’Agnéby-Tiassa ; au sud, par la lagune Ebrié et l’océan Atlantique à l’est, par le District d’Abidjan et à l’ouest par la région du Loh Djiboua. Cette région est caractérisée par une forte activité agropastorale avec la présence de nombreuses plantations industrielles de banane, d’ananas, de café et de cacao, des exploitations industrielles d’hévéa, de palmier à huile. La région est également riche en sites touristiques avec un paysage majestueux.

Le fort de Dabou

Le fort de Dabou

Le fort de Dabou a été bâti en dix jours seulement par le commandant FAIDHERBE en 1853, sur la rive nord-ouest de la lagune Ebrié, suite à l’expédition du contre-amiral BAUDIN, qui commandait l’escadre des côtes occidentales d’Afrique. Le mur d’enceinte a six mètres de hauteur et se développe sur les quatre faces d’un carré ayant environ quarante mètres de côté. La place d’armes a été transformée en jardin, et tout au fond, sur la partie de l’enceinte qui fait face à la porte d’entrée, s’élève une belle construction en pierre. Le rez-de-chaussée, bâti en casemates, est divisé en six pièces.

Les plantations de Palmafrique de Yassap

Plantations de cocoteraies

Comme son nom l’indique, Palmafrique est une entreprise agro-industrielle spécialisée dans la production et la transformation de graines de palme. L’entreprise possède 3 sites d’exploitations agro-industrielles réparties sur près de 78000 ha à Anguédédou, Dabou et Eloka. Son siège est situé à Abidjan/ Marquoir. Il apporte au secteur villageois, en collaboration avec les coopératives des planteurs de palmiers à huile, un appui à la fois technique et logistique pour une gestion moderne des exploitations agricoles individuelles ou collectives.

Les plantations d’hévéas de Toupah

Plantations d'heveas

Situé au sud de la Côte d’Ivoire dans le département de Dabou, à 75 km d’Abidjan, l’usine SAPH est une unité agricole intégrée. Elle produit 19% de la production annuelle de caoutchouc et exporte du latex centrifugé (liquide), servant à la fabrication des produits tels que des tétines de biberon, des préservatifs. Il faut le dire, le département de Dabou regorge de vastes plantations d’hévéas, notamment celles qui s’étendent sur une superficie de plus de 7300 ha.

Plages de Jacqueville

Belle plage de Jacqueville

Jacqueville borde l’océan Atlantique, sur le golfe de Guinée, et dispose de ce fait de plages calmes et reposantes. Ce site est composé d’un ensemble de plages propices aux baignades, aux balades, au bain de soleil, aux pique-niques, à la natation et au repos.

Songonpark

Sogon parc jacqueville

Situé à quelques kilomètres d’Abidjan sur la route de Jacqueville, le complexe Songonpark offre un cadre idéal pour les cérémonies, la détente et les loisirs.

Les plantations de cocoteraie de Jacqueville

Plantations de cocoteraies

L’exploitation et le séchage des noix de coprah (albumen séché de la noix de coco.) constituent l’activité principale des populations de cette localité. En plus d’être des agriculteurs, ils s’investissent également dans la pêche.

Le parc National d'Azagny

Parc national d'Azagny

Situé à 100 km d’Abidjan, le parc national d’Azagny fut créé en 1981 et il s’étend sur une superficie de 19 400 ha. Entouré à près de 60 % d’eau, la flore est constituée essentiellement de savane marécageuse. Le parc national abrite des éléphants, des potamochères, des buffles, des Singes (Îles aux chimpanzés), de plusieurs espèces d’oiseaux et d’arbres.

Les mangroves de Fresco

Les mangroves

Située à environ 200 km d’Abidjan, Fresco est une ville en bordure de lagune, dominée par les activités agricoles et la pêche. La région est dominée par la nature, la mer, la lagune, la côte qui passe progressivement d’une nature sableuse à un caractère rocheux, et plusieurs fleuves qui y terminent leur cours. Les sites naturels et les villages environnants sont magnifiques. En plus d’une faune et d’une flore extraordinaire, on y rencontre également des rochers spectaculaires, des falaises, de belles plages, des îles boisées, des villages de pêcheurs, qui peuvent être visités à pied ou en pirogue. Les merveilleuses spécialités de la région vous attendent, on peut 

y  consommer d’excellents poissons frais, divers produits agricoles, et boire du bon vin de palme.

La région de l’Agneby Tiassa

Hippopotammes de Taibotien
Hipoppotammes du taboitien

Située dans le sud forestier de la Côte d’Ivoire, et englobant la pointe sud du V Boualé savanicole, la région de l’Agneby Tiassa s’étend sur une superficie de 9.080 km² et compte environ 197 630 habitants (2014). Elle est limitée au Nord par les régions du N’ZI et du Bélier, au Sud par les régions des Grands Ponts et le district autonome d’Abidjan, à l’est par la région de la ME et à l’Ouest par les régions du Goh et du Loh-Djiboua.

Les mystérieux monts mafa de Bécédi Brignan

Les monts Mafa

Les monts « Mafa » sont situés à 8 km au Sud de Bécédi-Brignan, entre le village de Mafa Mafou et Bécédi-Brignan. Il s’agit de deux sommets élevés, massifs granitiques qui se retrouvent « mystérieusement » dans une zone qui a un relief non montagneux avec une végétation dense et humide. Selon la croyance du peuple de la localité, les monts « Mafa » se présentent sous deux formes.
-L’une serait une entité mâle avec une surface plus aplatie culminant à une altitude de 600 mètres. Les voies d’accès à ce site sont très broussailleuses rendant difficile la montée.

La végétation est dense et abrite de grands fauves et des espèces floristiques endémiques très prisées par les féticheurs et guérisseurs. On y trouve aussi des vestiges ancestraux et ce site est doté d’un pouvoir énorme.
– L’autre serait du type femelle, d’une altitude de 800 mètres, qui a une forme ovoïde et une surface conique. Ce site est facilement accessible et à son sommet se trouve une coupelle naturelle abritant une petite source d’eau intarissable quelques soient les saisons. Cette eau serait dotée d’un pouvoir magique de protection et de résolution miraculeuse de toutes sortes de préoccupations qui lui sont soumises. Nos guides se chargeront de vous faire découvrir les majestueuses montagnes Mafa

Le parc archéologique d'Ahouakro

Le parc archéologique d'Ahouakro

Le Parc archéologique d’Ahouakro est situé dans la région de l’Agneby Tiassa plus précisément au Nord de la sous-préfecture de Tiassalé et à 145 km d’Abidjan.
Il est d’une curiosité touristique de grand intérêt, il s’étend sur une superficie de 120 hectares et est dominé par des formations végétales caractéristiques de la lisière forêt-savane.
Ce site se déploie sur un plateau central en forme d’isthme dont l’altitude varie entre 300 et 500 m, au milieu d’un massif d’imposants mégalithes magmatiques et granitiques datant du paléo-protérozoïque moyen (de -2300 à -2150 millions d’années), dont le volume varie 

entre plusieurs dizaines et une centaine de mètres cubes, et il est depuis 2006 enregistré comme patrimoine mondial de l’UNESCO.

La fête du Dipri

La fête du dipri

Le Dipri est sans doute l’une des manifestations traditionnelles, religieuse, et mystique les plus impressionnantes du folklore ivoirien. La fête du Dipri, ou Kpon, a lieu chaque année au mois d’avril dans la localité de Gomon (département de Sikensi), à environ 90 kilomètres d’Abidjan. Cette fête commémorative du sacrifice consenti se traduit par un état de transe qui annonce, prépare et accompagne les grandes démonstrations qui se confondent à la magie.

Le pont historique de Tiassalé

Le pont de Tisssalé

Ce pont est un véritable joyau architectural édifié en 1934. Il est long de 300 mètres et ses 22 splendides arcades font de lui, le plus beau du pays. Ici se rejoignent les fleuves Bandama et N’zi et coulent merveilleusement ensemble.

Les hippopotames de Taboitien

Les hippopotammes de Taibocien

Taboitien est un village situé à 5 kilomètres de Tiassalé aux abords du fleuve Bandama qui abrite des hippopotames.

La barque historique du capitaine MANET

Barque du capitaine Manet

Le capitaine Manet est l’un des acteurs de la colonisation en Côte d’Ivoire. Voulant rejoindre le comptoir de Tiassalé en 1893 à partant de Grand Lahou, il se noie avec son équipage dans les eaux du Bandama et plus précisément à Ellosso. Sa barque reste le seul témoin de son odyssée et reste un monument historique ivoirien.