Attractions des régions du Sassandra Marahoue, du Tonkpi et du Worodougou

La région du Sassandra Marahoue

Le district du Sassandra-Marahoué est un district de la Côte d’Ivoire qui couvre les régions du Haut-Sassandra et de la Marahoué avec pour capitale la ville de Daloa. Cette région du pays, est peuplée en majorité par les Bété, Gnamboua, Gouro, Baoulé, les Malinké et elle est dotée de plusieurs attractions touristiques qui doivent être visitées absolument.

Le centre artisanal de Daloa

Le centre artisanal de Daloa est considéré comme l’un des plus vieux centres du pays. Situé à proximité du lac artificiel de la ville, il est très apprécié des touristes et visiteurs qui s’y rendent afin d’apprécier la richesse du patrimoine culturel symbolisé par son produit phare : les fameuses tapettes de Daloa. Il est composé de sculpteurs, de cordonniers, de bijoutiers et de marchands de divers objets d’art. Tous les corps de métier fusionnent afin d’offrir un travail impeccable. D’autres objets artistiques sont également disponibles comme des masques, meubles de déco et bijoux fabriqués au sein du centre.

Les singes sacrés de Gbétitapéa

Située sur le littoral, cette région est idéale pour passer des vacances à la mer avec ses plages merveilleuses. Les singes sacrés représentent la curiosité touristique incontournable de la région, ils occupent les arbres, les parcs et les rues tout en bénéficiant de la protection des habitants. Considérés comme sacrés, ils vont et viennent en toute liberté, tout en offrant un spectacle unique. Un voyage à Gbétitapea vous garantit par conséquent de profiter des plus belles plages de Côte d’Ivoire tout en vivant une cohabitation complètement inattendue avec les primates.

Roche éléphant de Brizéboua

Très peu ouvert au public jusqu’à un passé récent, la roche éléphant de Brizéboua reste l’une des merveilles touristiques les plus représentatives de la région. Elle tirerait selon la légende, son origine d’un éléphant qui se serait transformé en roche après avoir été abattu par un chasseur.

Le parc national de la Marahoué

Situé au centre – ouest du pays dans la ville de bouaflé, le parc national de la Marahoué fut créé en 1956 comme réserve de faune et fut érigé en parc national en 1968. Il s’étend sur une superficie de 101 000 ha. Le parc national de la Marahoué est parfaitement aménagé pour accueillir les visiteurs et il offre un environnement de qualité. Doté de plusieurs miradors, le parc abrite des crocodiles, des buffles, des hippopotames, des éléphants, des bongos, des cynocéphales et bien d’autres animaux que vous aurez l’occasion de découvrir.

Le masque Zaouli et Flali

Le Zaouli, ou Djéla-lou et le flali sont des danses qui se caractérisent par le port des masques du pays qui ont des vertus protectrices. Ces masques se caractérisent par la finesse de leurs traits. Les danseurs principaux sont accompagnés par plusieurs autres danseurs qui prestent à tour de rôle. Danses joviales d’une beauté hors du commun très appréciées lors des manifestations.

La région du Tonkpi

Située à l’ouest de la Côte d’Ivoire dans le district des montagnes, la région du Tonkpi est l’une des plus vastes du pays. Elle compte parmi les destinations touristiques les plus attrayantes du pays, tant par sa végétation que par la beauté de ses sites naturels. Avec une population de 1 047 769 habitants (2014), elle couvre une superficie 14 284 km² et est limitée au nord par la région du Bafing, à l’est par les régions du Worodougou et du Haut-Sassandra, au sud par les régions du Cavally et du Guemon, à l’ouest par les Républiques de Guinée et du Liberia. Cette région est peuplée des Yacouba, des Kru, des We, des Guéré, des Wobé, des Toura et de bien d’autres groupements ethniques.

Les cascades de Man

D’une hauteur de 20 mètres, les cascades de Man volent la vedette aux autres sites touristiques de la région et attirent de nombreux touristes nationaux et internationaux. Au cœur d’une nature pittoresque où se mêlent harmonieusement le chant des oiseaux et le ruissellement de l’eau sur les rochers, ces chutes font le bonheur de nombreux visiteurs.

Les dents de Man

La dent de Man reste l’édifice naturel le plus marquant de la ville aux 18 montagnes. Visible dès l’entrée de la ville, elle se constitue d’un ensemble de roches jumelles qui culminent à une hauteur d’environ 900 mètres offrant une vue panoramique et magique sur la ville de Man. Elle symbolise à elle seule, toute la richesse touristique de la Côte d’Ivoire.

Le pont de liane de Lieupleu

Les ponts de lianes de Lieupleu sont les plus célèbres de la région. Son architecture, sa forme et le secret de sa construction, qui selon la tradition s’est faite en une nuit, reste à ce jour jalousement gardé par les habitants de la région.

Le mont Tonkpi ou Tonkoui

Le mont Tonkoui ou Tonkpi est le plus haut sommet des montagnes de Man et le deuxième sommet le plus élevé du pays après le mont Nimba (1 752 m). Il culmine à une altitude de 1 189 mètres, il est doté de belles pistes propices aux randonnées pédestres et d’un paysage à couper le souffle.

Le parc National du mont Sangbe

Situé dans la partie occidentale (Ouest) du pays non loin de Biankouma, le Parc national du mont Sangbé fut créé en 1976 et il couvre une superficie de 95 000 hectares. Il dispose d’une faune exceptionnelle, riche et diversifiée, composée entre autres des espèces rares. Il abrite des éléphants, des buffles, des léopards, des bubales des cobes de Buffon, des hippopotames, des guibs harnachés des ourébis, des antilopes, des singes et bien d’autres. Le parc national est situé en zone montagneuse avec 14 sommets culminants à plus 1.000m avec un paysage magnifique à couper le souffle.

La région du Worodougou

Située dans la partie nord du pays, la région de Worodougou a pour chef-lieu Seguéla qui se situe à 516 km d’Abidjan. Avec une population de 272.334 (2014), elle s’étend sur une superficie de 21 900 km². La région de Worodougou est limitée au nord par les régions du Kabadougou et de la Bagoue, au sud par les régions du Haut-Sassandra et du Guemon, à l’est par la région du Bere et à l’ouest par les régions du Bafing et du Tonkpi. Cette région est majoritairement peuplée des Malinké, Mahou, Koyoka, Toura et bien d’autres petits groupements.

La grotte d’Ouaninou

Située dans la localité d’Ouaninou, cette grotte servait de lieu de passage pour les habitants du pays Mahou car elle reliait la Côte d’Ivoire à la Guinée.

Les forgerons de Yo

Yo est un village de la région situé à 5 km de Touba et connu grâce à ses forgerons. Les visiteurs auront l’occasion de découvrir le savoir-faire de ces forgerons.

La mosquée séculaire de Siana

Bâtie au 16ème siècle, c’est l’une des mosquées les plus anciennes de côte d’Ivoire, construite en banco (terre battue), dans un style soudanais.

Artisans de bambou de Siana

C’est un centre de fabrication des objets modernes divers à la main. Ces artisans sont capables de reproduire toute sorte d’objet grandeur nature en miniature à partir du bois de bambou sec.

Les poissons sacrés d’Oussogoula

C’est une mare sacrée qui sert de lieu de pèlerinage aux populations de la région.

Fermer le menu
error: Content is protected !!